Aujourd’hui chacun possède son blog où l’art d’exposer sa passion au plus grand nombre ! Pour certains c’est le tricot, les jeux vidéos, le scrapbooking, les recettes vegan… Personnellement je l’envisagerais comme une sorte de fourre-tout à tiroirs multiples car les centres d’intérêt, j’en ai à la pelle. Il y a la vidéo car j’ai œuvré longtemps en télévision, mais également la photographie argentique et numérique, la musique et plus particulièrement le jazz fusion, le trading éthique (exit les matières premières…) car j’estime qu’il faut utiliser les outils du grand capital pour prendre un peu de levier chez le bon courtier, la littérature et c’est ici que vous pourrez consulter mes ouvrages, la nature car je vis en pleine campagne, et en accéléré… Les actualités :  politique, économie, culture, société…, le football (Iniesta, Messi, L’OM…), le roller, le ski, la MAO, la guitare, la basse, drums and cajon, la production audiovisuelle, les formations orientées multimédia, les bons plans du net, dénicher n’importe quoi au meilleur prix, la création de sites Web, l’informatique, la cuisine bio et par extension la santé au naturel, ma famille, mes amis, les voyages, la spiritualité, l’ésotérisme, me fendre la pêche sauf lorsque je tronçonne du bois, me baigner l’été, rencontrer l’autre (suis pas dans la mendicité affective…), débattre. Les spaghettis et les pizzas.
Y a un autre truc qui me tient chevillé au manche, c’est de dénoncer sur un ton humoristique (user de l’argot), la bêtise ambiante particulièrement prégnante qui nous transforme petit à petit en numéro de série sorti d’un moule : «Il est passé où ton libre arbitre, eh, mono-tâche ?». Je désigne celui qui attend  toute sa vie un CDI et qui, une fois dans la place, balance à ses collègues : «Le premier qui bouge à perdu». Beau projet de vie ! A l’image de ceux qui nous gouvernent. «Moi président, je…». Tiens ? Une chasse aux papillons (chanson de Brassens)…  Je pose donc mon binoculaire sur tous les sujets qui ont tendance à me mettre les foins ! j’en ai abordé certains dans mon ouvrage : Roger de Saint-Ouen, le journal d’un garçon de café, puis d’autres qui touchent à la sphère intérieure dans : 42, l’enquête ultime.
Pour ce dernier, il va de soit que je suis le seul en ce bas monde à proposer le seul vrai concept philosophique valable en ces temps de vaches maigres du point de vue des idées.
Cet ouvrage a pour toile de fond un véritable projet de société pour les 100 000 années à venir. Je démontre également au passage que le néant n’existe pas mais bon, si vous n’y comprenez rien, c’est que vous traînez derrière vous votre queue de saurien.
Le cadre de l’histoire étant volontairement stéréotypé, façon cinéma hollywoodien, au pire vous passerez un moment la tête dans le cosmos. Je propose en gros deux degrés de lecture et pour ceux qui savent lire entre les lignes, et bien j’ose espérer que ce sera LA révélation. Bon, il est encore pas arrivé celui-là. Un indice tout de même : l’ultime vérité peut être perçue en deux coups de crayon. C’est à la portée des plus petits comme des centenaires. Même sénile tu as ta chance.

Aide à la personne

Dans une démarche d’aider mon prochain, je me propose en tant que courtier en bonnes affaires, de détecter pour vous, l’objet de vos rêves au meilleur prix.
De l’achat d’une maison au robot multifonction, peu importe l’engin. Mon expérience est le fruit de 15 années d’utilisation intensive du Web, combinée à des méthodes journalistiques en recherche d’infos. Cela vous fera gagner du temps et réaliser des économies. Je suis également en mesure d’effectuer des démarches administratives ou personnelles en télétravail : Web-assistance, courriers, etc. Pour ces prestations, ma rémunération s’effectue en tip (pourboire en anglais)…

En conclusion, je vous propose sur ce site Web, des contenus et des points de vue originaux. Ludiques et didactiques pour faire avancer le Schmilblick, comme dirait Dax.  C’est peut être illusoire, seulement, que doit-on attendre des élites qui détiennent le pouvoir et les médias ? Et bien qu’elles aient un cerveau à notre égard, dans l’intérêt du vivre ensemble.
À  regardez la grille TV, il va de soit qu’on ne peut exiger du peuple un semblant d’éducation et de culture alors que ce sont ces mêmes élites qui nous matraquent avec leurs programmations plus débilitantes les unes que les autres, transformant notre société en un sitcom géant… Elles s’étonnent après de la superficialité des gens, plus préoccupés par Closer et ses ragots d’égouts que par des sujets réellement intéressants.
L’avantage du  Web, c’est que l’on est son propre rédacteur en chef, on ne subit pas l’information, on va la chercher. Le salut viendra de là !  Google est mon ami car il me propose des fenêtres de recherche aux champs infinis. Contrairement à tous ces pessimistes, je crois que le monde se réveillera car il est enfin connecté. Les nouvelles générations seront meilleures que les anciennes. À juste raison elles nous traiteront de « fonctionnaires du dimanche » ! Un pléonasme…