Actualités du jour

40 articles

Loupe grossissante sur un monde qui part en ouille ?

Revue de presse et analyses en profondeur de l’actualité politique, économique, culturelle et médiatique.

Une veille autant qu’une vigilance sur les modes et les tendances qui influencent le monde.

Nous ne sommes point dupes des bouleversements qui s’opèrent et qui nous amènent petit à petit à courber l’échine. Se taire et obéir. Passer l’éponge.

Il est hors de question de confier tous les pouvoirs au complexe militaro-économique qui se nourrit des conflits pour nous diviser et nous ghettoïser.

Nous n’accepterons pas d’être dans une société uniformisée, nivelée par le bas.

Des numéros de série dans un monde sans vagues que l’on puisse surfer. Assistant impuissant à la mer se retirer des terres. Pour quel avenir ? Dans quel désert ?

Ne pas faire de bruit, vivre pauvre et caché. Ce destin européen est devenu fatalité. Mal-être et vague à l’âme… Bon nombre de nos concitoyens n’abdiqueront pas devant tous ces interdits, distillés au compte goutte afin que nous ne puissions les voir !

L’actualité sans langue de bois

La liberté est-elle devenue illusoire ? Pouvoir aller ou l’on veut… sous contrôle permanent. Que de paradoxes… Radars, caméras de surveillance, reconnaissance vocale, faciale. À quand, des webcams obligatoires dans nos habitations, sous prétexte d’œuvrer pour notre sécurité H24 ?

Est-ce ce projet de société que l’on souhaite, sans le moindre petit désordre apparent ? Où parler à un inconnu sera considéré comme du harcèlement passible d’une amende ! Hygiénisme de la distance…

À nous de rendre l’actualité moins morose. Le salut ? Une prise de conscience et des initiatives citoyennes sur le plan local.

Qu’une mairie soit sous étiquette communiste, socialiste ou Les Républicains, si elle œuvre dans le bon sens, nous la soutiendrons, bien entendu, sur Extraverti.com.

Mondialisation et inégalités

Quelle mondialisation souhaitons-nous ? Sociale et culturelle ou exclusivement d’ordre économique ? Une fois de plus, il ne faudra point compter sur les multinationales pour réduire les inégalités dans les pays dans lesquels elles pillent les ressources, sans véritables contreparties.