Les algues, une mine d’oligo-éléments


Les bienfaits de la mer

On retrouve généralement les algues fixées en eau profonde, sur les rochers ou en surface, supportées par leurs flotteurs. Après les bactéries, les algues sont les organismes vivants les plus anciens.

Riches en acides aminés et en vitamines, elles ont également une haute teneur en protéines. Elles sont traditionnellement utilisées pour leurs propriétés reminéralisantes, comme antiseptique intestinal, pour éliminer les gaz, comme stimulant général. Les principes actifs des algues peuvent pénétrer la peau d’où leur utilisation en thalassothérapie.Algues marines

Durant des décennies, le mot « algue » évoquait la décoration des étals des poissonniers. Les Bretons eux les récoltaient exclusivement pour enrichir le sol ou bien nourrir le bétail. En macrobiotique, on reconnaît aux algues alimentaires des différences d’aspects et de goûts.

Une récolte saisonnière

Comme la majorité des plantes terrestres, les algues se servent de la photosynthèse pour se développer. On les trouve généralement fixées à la roche.

Elles puisent par la double action de l’eau de mer et du soleil, les nutriments dont elles ont besoin. La cueillette se déroule principalement durant les marées basses des grandes marées. Comme la plupart de leurs équivalents terrestres, ce sont des légumes dits « saisonniers ». La récolte a généralement lieu de mars à septembre. Elles se reproduisent et croissent en hiver.

Les porphyre, dulce, kumbu et autres laitues de mer sont généralement consommées fraîches, en saison, et commercialisées sèches, en feuilles ou en paillettes. Le spaghetti de mer est lui conservé comme les haricots verts, en bocaux.

Les algues ont des goûts, des consistances et des aspects très différents. Crues, elles pourront agrémenter les salades, les plats de poissons. On peut les incorporer aux paellas, aux pizzas et à bien d’autres plats préparés. On peut aussi les associer aux légumes, aux céréales ou aux légumineuses.

Condiments

Le wakamé

Cette laminaire a l’aspect d’une feuille fine et brune avec une nervure centrale. Elle offre de meilleurs rendements lorsqu’elle est déshydratée, offrant ainsi des qualités très intéressantes sur le plan nutritionnel.

Elle contient environ 20 % de protéines comprenant la totalité des acides aminés essentiels. Les principaux oligo-éléments y sont présents comme le fer, le magnésium, le zinc et le calcium, ainsi que la quasi-totalité des vitamines. Il n’y a encore pas si longtemps, le wakamé (Undaria pinnatifida) était peu connu en Europe.

À la fin des années 70, on en importa du Japon et c’est maintenant surtout en Bretagne que la culture du wakamé s’est développée. Le Finistère et les Côtes d’Armor sont devenus les principaux producteurs d’algues alimentaires, de récolte ou de culture.

C’est dans les pays du Sud de l’Asie que la production et la consommation de ces légumes de mer sont les plus importants.

Fucus : un coupe-faim

(Fucus vesiculosus)

Le Fucus est une algue marine de couleur brune que l’on trouve en abondance sur les côtes rocheuses des mers tempérées et froides de l’hémisphère nord. Le Fucus constitue l’une des richesses de l’océan, un véritable concentré de sels minéraux, oligo-éléments, vitamines et iode.

Histoire
Dans la Rome antique, Pline écrivain et naturaliste, décrivait déjà cette algue qui était nommé « Quercus marina », signifiant « chêne marin ». Le Fucus était à cette époque utilisé pour calmer les douleurs articulaires.

Propriétés
Ces algues sont très efficaces dans le cadre d’un régime amincissant. Riches en mucilages non assimilables, les thalles de fucus se réhydratent en augmentant considérablement de volume dans l’estomac, provoquant une sensation de satiété (effet coupe-faim mécanique).

De par sa composition, cette algue est également un excellent stimulant général de l’organisme, traditionnellement utilisée dans les états de fatigue. Pauvre en calories et en lipides, le Fucus est donc parfaitement indiqué pour facilité la perte de poids tout en conservant forme et tonus.
En usage externe, on la recommande pour hydrater les peaux sèches.

Parties utilisées
Le talle

Principaux constituants connus
Très riche en oligo-éléments : cuivre, chrome, manganèse, iode.
En vitamines : C, B1, B2, B6, B12.

Christe marine : une fausse algue… anti-cellulite

(crithmum maritimum) Famille des Ombellifères

La Christe Marine ou fenouil de mer est une petite plante maritime qui pousse dans les anfractuosités rocheuses des bords de mer.

Cette « fausse algue » puisqu’en réalité elle pousse à l’air libre, est très riche en sels marins et minéraux, notamment en potassium, en iode, en vitamine C, en bêta-carotène (antioxydant). Elle contient également une huile essentielle.

Utilisation
La Christe Marine est traditionnellement utilisée pour perdre du poids, lutter contre la cellulite (grâce à ses propriétés diurétiques).

Des propriétés remarquables

Les algues concentrent toutes les richesses nutritionnelles de la mer. Elles doivent être récoltées vivantes, cueillies sur pied, et consommées rapidement. Certains procédés de conservation permettent de les commercialiser en toute sécurité.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.