Huiles essentielles et aromathérapie


L’aromathérapie est une pratique qui a pour but d’utiliser les plantes aromatiques et les huiles essentielles à des fins thérapeutiques.

Un peu d’histoire

Depuis la « nuit des temps », les plus anciennes civilisations ont montré un intérêt manifeste pour les plantes aromatiques et ce, dans un intérêt thérapeutique. 4000 ans avant J.-C, les sumériens utilisaient déjà les plantes médicinales (fenouil, pin…). Huiles essentielles

En Chine, 2800 ans avant J.-C, on relatait l’emploi d’une centaine de plantes telles que l’anis, le curcuma, la cannelle, le gingembre.

Dans l’Égypte antique, l’emploi des plantes étaient connues. Parmi elles : le cèdre du Liban, la myrrhe, le cumin, le laurier, l’anis, la cannelle.

Les égyptiens fabriquaient déjà divers produits aromatiques : huiles, onguent, eaux parfumées, préparations cosmétiques, préparations à l’embaumement des momies.

Le monde végétal est riche de plus de 800.000 espèces de plantes dont une partie seulement est capable de synthétiser des essences. En effet, certaines plantes peuvent dégager de mauvaises odeurs et seront donc inaptes à une utilisation en aromathérapie. D’autres ne seront guère utilisées en raison de leur toxicité ou de leur manque d’intérêt.

Mode de fabrication des huiles essentielles

Elles sont obtenues par distillation à la vapeur d’eau, sans détartrant chimique et sous basse pression. Le procédé consiste à faire traverser par de la vapeur d’eau, une cuve remplie de plantes aromatiques. À la sortie, un essencier recueille l’eau et l’huile essentielle. La différence de densité entre les deux liquides permet alors une séparation aisée.Aromathérapie

AVERTISSEMENT

L’utilisation à bon escient des huiles essentielles peut faire merveille et à l’inverse, leur ingestion anarchique peut vous exposer à des incidents lourds de conséquences.
Pour toute utilisation, adressez-vous à votre pharmacien qui saura vous conseiller utilement.
Les huiles essentielles sont très puissantes et il faut les employez avec modération et précaution.

Quelques règles de prudence

  • Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.
  • Ne pas pratiquer d’automédication avec les huiles essentielles. Demandez l’avis de votre de votre médecin traitant !
  • Certaines peuvent être irritantes pour les peaux sensibles. Exemple : les huiles riches en phénols et aldéhydes aromatiques sont agressives à l’état pur pour la peau.
  • D’autres sont photosensibilisantes (Angélique, orange, bergamote, citron…). Après application de ces huiles, ne pas s’exposer au soleil sous peine de voir apparaitre des taches sur la peau.
  • L’usage des huiles essentielles est formellement déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes sauf avis médical.
    Exemple : les huiles essentielles riches en cétones et lactones sont neurotoxiques (toxicité pour le système nerveux).
  • N’utilisez pas non plus d’huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.
  • Ne pas les injecter par voie intramusculaire ou intraveineuse.
  • En cas d’allergies respiratoires ou cutanées, demandez l’avis de votre médecin.
  • Ne pas les associer à des traitements médicamenteux.
  • Ne pas les ingérer par voie orale.
  • Les yeux, les muqueuses auriculaires, nasales et ano-génitales ne peuvent en aucun cas faire l’objet d’application d’huiles essentielles pures. Attention de ne pas se toucher les yeux après avoir mis des huiles essentielles sur ses doigts.
  • Les huiles essentielles doivent être diluées dans un support tel que les huiles végétales ou gels pour un emploi plus sûr, en massage et en bain.

Composition chimique des huiles essentielles

Elles contiennent un nombre considérable de familles biochimiques (chémotypes) incluant les alcools, les phénols, les esters, les oxydes, les coumarines, les sesquiterpènes, les terpénols, les cétones, les aldéhydes, etc.Règles de prudence

Ces composés biochimiques et leurs sous-composés donnent aux huiles essentielles des propriétés qui peuvent être bénéfiques pour la santé (demandez l’avis à un médecin naturopathe).

Les huiles essentielles sont produites et emmagasinées dans les structures de la plante telles que les cellules sécrétoires, les glandes, les poils glandulaires et les conduits résineux.

Voici quelques-unes des grandes familles biochimiques que l’on trouve dans les huiles essentielles, ainsi que leurs propriétés thérapeutiques les plus reconnues :

Aldéhydes

Les aldéhydes sont des composés organiques qui possèdent des propriétés calmantes et sédatives.
On les trouve dans plusieurs huiles dégageant un arôme de citron, incluant les huiles de lemongrass, de mélisse et de citronnelle. Un des principaux composé aldéhyde, le citral, est anti-infectieux. Les aldéhydes peuvent irriter les muqueuses et la peau.

Phénols

Les phénols sont des acides faibles. Ce sont des produits cristallisés, incolores, à l’odeur particulière, solubles dans l’eau ou dans les solvants organiques.

Les phénols sont bactéricides. Ils contiennent des niveaux élevés de molécules oxygénantes et possèdent de puissantes propriétés antioxydantes. Ils sont parmi les composés les plus bénéfiques de tous les groupes aromatiques pour aider les ajustements immunitaires.

Les huiles essentielles à base de phénols jouent un rôle « d’antibiotiques naturels ». Parmi ces molécules antibactériennes les plus puissantes, nous pouvons citer : le carvacrol, le thymol et l’eugénol (des phénols). Les phénols que l’on trouve dans les huiles d’origan et de thym sont grandement anti-microbiens.

Les phénols font partis de familles biochimiques (chémotypes) incluant les alcools, les esters, les oxydes, les coumarines, les sesquiterpènes, les terpénols, les cétones, les aldéhydes. Certains composés phénols sont antiseptiques, antibactériens, énergisants, antioxydants.

Alcools

Les alcools ont des propriétés antibactériennes. De plus, les molécules de sesquiterpénol possèdent des propriétés anti-inflammatoires et peuvent aider au fonctionnement du système immunitaire.Flacons d'huiles essentielles

Terpènes

Les terpènes peuvent inhiber l’accumulation de toxines dans le corps humain et aider le foie et les reins à se débarrasser des toxines accumulées.

Les terpènes possèdent des propriétés stimulantes, antibactériennes et sédatives. Ils peuvent irriter la peau.

Cétones

Les cétones aident à la régénération des cellules et à favoriser la formation de tissus. Les esters ont un effet relaxant et calmant sur le corps.

Purifiez votre maison avec un diffuseur d’huiles essentielles

Un diffuseur vous permet de purifier et régénérer l’air que vous respirez à l’intérieur de votre habitat.

En micronisant de fines particules d’huiles essentielles, vous bénéficiez de vertus thérapeutiques tout en parfumant agréablement votre intérieur. Air purifié

Le diffuseur d’huiles essentielles a un pouvoir relaxant, sensuel, il améliore votre confort respiratoire tout en apportant une touche de convivialité.

Il a l’avantage d’être facile à manier et peut s’adapter dans de nombreux endroits : appartements, maisons, magasins, salle d’attente, locaux, bureaux. Le diffuseur d’huiles essentielles dégage un parfum agréable qui améliorera sans aucun doute votre bien-être intérieur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.