L’aubier de tilleul est-il efficace pour soulager le foie ?


L’aubier de tilleul est une plante utile pour le foie et la vésicule biliaire. La vrai cure d’aubier de tilleul se pratique en préparant une décoction d’1 litre d’eau de source dans laquelle on rajoute plusieurs morceaux de bois que l’on fait bouillir pendant au moins 10 minutes…

On obtient ainsi une tisane couleur rouge (à boire chaude, tiède mais pas brulante, sans sucre). Vous pourrez en boire 1 litre par jour, ce qui équivaut à 4 bonnes tasses, pendant au moins 15 jours d’affilés et durant 3 semaines si possible.Aubier Tilleul

Cette décoction a un petit goût « de savon » (comme celle confectionnée à partir du bois de quinquina) cependant lorsque l’on doit se traiter, on se prend en main… A vous de voir si vous en êtes capable car cela prend un certain temps… mais la vrai cure d’aubier se pratique ainsi et il n’est pas certain que vous obtiendrez le même résultat avec des gélules.

Les gélules d’aubier de tilleul sont plutôt conseillées pour purifier et libérer les articulations de l’acide urique qui créent les rhumatismes et les crises de goutte mais aussi pour nettoyer l’organisme et la sphère hépato-biliaire…

Pour le foie je vous recommande également : chardon marie, pissenlit, desmodium, artichaut, sauge…

Zabou

Zoom sur l’aubier de tilleul

Description
Partie du bois tendre située entre le cœur et l’écorce du tilleul, il constitue la partie jeune la plus riche en principes actifs.
En 1916, François Domenach, un ancien instituteur découvre un peu par hasard les bienfaits des infusions d’écorce de tilleul sauvage en souhaitant soigner la gravelle (ou lithiase urinaire) dont il était atteint.  

Propriétés
L’aubier de tilleul est traditionnellement conseillé comme dépuratif, c’est un remarquable draineur (cellulite).
Il favorise la sécrétion biliaire en cas d’insuffisance hépatique digestive. Facilite les fonctions d’élimination rénales et digestives (calculs biliaires et rénaux).
il est également conseillé pour combattre les rhumatismes, l’arthrite.

Partie(s) utilisée(s)
Écorce

Principaux constituants connus
Deux coumarines dont le fraxoside et des flavonoïdes.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.