Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?


Un petit rappel à tous les petits fabricants et commerçants de produits de phytothérapie et compléments alimentaires bio qui bien souvent et en toute bonne foi expliquent les effets bénéfiques d’une plante sans en connaître les conséquences.

Aujourd’hui dans cette Europe des normes, il faudrait être juriste ou avocat pour être à la page de toutes les réglementations. Connaissez-vous l’UE n°432/2012 établissant la liste des allégations de santé ? Si vous ne vous y conformez pas, les amendes peuvent être très lourdes. L’Europe est sans pitié !

Voici deux normes européennes totalement débiles :

  • Règlement n°1170/2011 : interdiction de proclamer que l’eau lutte contre la déshydratation.
  • Règlement d’exécution n°543/2011 : les oranges trop vertes sont interdites d’étales sur les marchés. Un citron doit avoir un diamètre de 4,5 centimètres minimum, 5,3 centimètres pour l’orange.

 Définition d’un complément alimentaire

Les compléments alimentaires sont définis en France comme des « produits destinés à être ingérés en complément de l’alimentation courante afin de pallier l’insuffisance réelle ou supposée des apports journaliers ».


La définition européenne des compléments alimentaires est la suivante :

« Les compléments alimentaires sont considérés comme des denrées alimentaires constituant une source concentrée de nutriments (vitamines, minéraux…) seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses et dont l’objectif est d’apporter un apport à un régime alimentaire normal. Les ingrédients doivent faire partie d’une liste positive, c’est-à-dire de vitamines et minéraux autorisés.

Chaque élément doit répondre à un dosage maximal différent selon les personnes auxquelles le complément s’adresse (Femmes enceintes, personnes âgées…) ; des critères stricts sont définis en matière de pureté des vitamines et des minéraux employés.Complément alimentaire en gélules

Plus question pour les fabricants d’employer telle ou telle substance sous prétexte qu’elle est naturelle.
Chaque ingrédient doit faire partie de ceux autorisés, et être présent à la dose définie.

Des étiquettes plus claires en matière d’étiquetage, de nombreux renseignements doivent apparaître sur l’emballage. En particulier, toutes les informations obligatoires pour les aliments devront y figurer (liste des ingrédients, numéro de lot, etc.)

Le contrôle des produits biologiques

Les acteurs de la filière bio, engagés dans une démarche de production / transformation / conditionnement / importation sont soumis à des contrôles de leurs exploitations ou de leurs entreprises par des organismes indépendants.

Ils se caractérisent par :

• Un contrôle annuel global portant sur l’ensemble de l’activité, des contrôles complémentaires selon la nature et l’ampleur des activités.
• Des prélèvements d’échantillons pour analyse.
• Des contrôles inopinés.

Agréés par le ministère de l’Agriculture, et accrédités par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation), les organismes suivant : Ecocert, Qualité France, Agrocert, Ulase, Certipacq et Aclave, ont en charge le contrôle et la certification des productions biologiques.

Étiquetage des produits biologiques : une réglementation européenne

• L’étiquetage et la publicité des produits biologiques sont fonction du pourcentage d’ingrédients bio qui les composent.
• Les ingrédients non agricoles (additifs, arômes, auxiliaires de fabrication) sont restreints et inscrits sur une liste limitative (annexe VI A et B).
• Les ingrédients non bio, pouvant entrer dans une composition sont extrêmement limités (liste dérogatoire Annexe VI –C), et correspondent à des matières premières marginales très peu ou non disponibles en bio.

Les mentions qui doivent figurer sur l’étiquette du produit sont :

• Pour un produit biologique (agricole ou transformé) contenant plus de 95 % d’ingrédients bio.

Mentions obligatoires :

« Agriculture Biologique » ou « Produit de l’Agriculture Biologique » ou « Produit issu de l’Agriculture Biologique » ou « X % des ingrédients d’origine agricole ont été obtenus selon les règles de la production biologique (la mention 100% bio n’est pas autorisée) » nom de l’organisme certificateur (ex : Ecocert).
Mentions facultatives : « Système de contrôle CEE », Logo AB.

Pour un produit transformé contenant entre 70 % et 95 % d’ingrédients agricoles biologiques : « X % des ingrédients d’origine agricole ont été obtenus selon les règles de la production biologique » Nom de l’organisme certificateur Liste des ingrédients par ordre décroissant avec indication de ceux qui sont bio.

Concerne les produits issus de conversion 2e année « Conversion vers l’Agriculture Biologique » uniquement pour les produits végétaux non transformés et les monoproduits (composés d’un seul ingrédient d’origine agricole transformé).

Pour les produits issus de conversion première année, ou contenant moins de 70 % d’ingrédients bio : aucune référence au mode de production biologique n’est possible.

Cas particuliers

Vin : le règlement européen concernant le mode de production biologique exclus pour l’instant la vinification, c’est pourquoi les mentions pouvant figuré sur les vins sont : « vin issu de raisins de l’Agriculture Biologique » + nom de l’organisme certificateur. Le logo AB n’est pas autorisé.

Savoir choisir un complément alimentaire

Tout d’abord, il faut identifier le nom du produit, le nom du fabricant et le lieu de fabrication.

Les renseignements que vous devez trouver sur l’étiquette de votre produit :

A. Le nom des substances actives (ex : vitamine B12, fer, calcium)
B. Le nom scientifique des substances actives/ la forme sous laquelle les substances se trouvent dans la préparation.
C. La dose des substances actives (ex : calcium 100mg)
D. La dose et le mode d’emploi
E. L’administration (ex : comprimés, capsules)
F. Le nombre de comprimés ou de capsules
G. Les adjuvants de fabrication (ex. Cellulose, stéarate de magnésium).
H. Les substances ajoutées ou non ajoutées (ex : contient ou ne contient pas de levure, d’amidon).
I. Le mode de conservation (ex : à conserver au froid, au sec)
J. La date de péremption
K. La date de fabrication

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.