La France en finale : sans flamboyance mais avec détermination

Voilà, c’est fait. En 20 ans, La France est pour la 3e fois de son histoire en finale de la coupe du Monde. Le supporter que je suis est heureux pour ce groupe composé de joueurs très attachants.

Pour la flamboyance du jeu, contre la Belgique, on repassera, mais enfin, qui n’a point connu cette souffrance indicible de l’élimination injuste face à une horrible équipe.

Comme en atteste cette magnifique équipe de France de 1982 qui ne passa pas à Séville, le stade des demi-finale face au garçon boucher Harald Schumacher.

La France hier soir a proposé un jeu essentiellement défensif face à une équipe de Belgique supérieure offensivement et emmenée par un excellent Eden Hazard. Si elle ne fut pas très attrayante, elle a su être redoutablement efficace.Coupe du Monde France - Belgique

L’impuissance des belges est symbolisée par ce tweet plein d’aigreur de Thibaut Courtois : : «La France n’a joué que de l’anti-football…». 

Peu importe la manière, force est de constater que les meilleures occasions ont été tricolores.

Non la France n’a pas fait de l’anti-jeu, chevalier Thibaut, elle a simplement retenu les leçons du passé en faisant une synthèse de toutes erreurs qu’ils ne fallait plus reproduire pour aller au bout d’une telle compétition.

Plus que jamais on retiendra la force collective du groupe, magnifique de solidarité, des joueurs aux remplaçants. Ce succès ne peut être dissocié de la qualité de l’environnement qui entoure les joueurs sur le plan psychologique.

Au théâtre, les comédiens ne peuvent réaliser de grandes performances sans un metteur en scène soutenu par des équipes artistiques et techniques de qualité. Régisseurs, accessoiriste, seconds rôles et figurants. Il en est de même pour cette équipe de France, avec ses collaborateurs qui œuvrent en coulisses. De l’importance de l’hombre afin que certains puissent prendre la lumière. 

Spécial dédicace à celles et ceux qui ont participé à ce succès qui est en train de se dessiner : Guy Stéphan (entraîneur adjoint), Franck Raviot (entraîneur des gardiens de but), Grégory Dupont (préparateur physique), Philippe Brocherieux, Franck Le Gall (médecin), Jean-Yves Vandewalle (ostéopathe), Christophe Geoffroy (kinésithérapeute), Denis Morcel (kinésithérapeute), Alexandre Germain (kinésithérapeute), Guillaume Vassout (kinésithérapeute).

Et pour les joueurs remplaçants : Areola, Mandanda, Sidibé, Kimpembe, Rami, Mendy, Nzonzi, Tolisso, Dembélé, Fekir, Lemar, Thauvin.

Il ne reste plus qu’une marche à franchir pour parachever l’œuvre et s’inscrire dans la légende. En espérant que tous les joueurs, de Griezmann à Mbappé pourront être dans leur forme optimale pour reproduire lors de cette finale, le meilleur de ce qu’ils savent faire balle au pied.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.