Google : au départ un petit moteur de recherche universitaire


Ce géant américain a révolutionné la navigation Web

Créé en 1998, il est devenu le plus gros moteur de recherche sur Internet avec des milliers de milliards de pages indexées.
Trajectoire aérospatiale étonnante pour un moteur qui au départ s’est inspiré du nom Googol, tiré d’une pièce de théâtre, désignant une représentation mathématique : la décimale 1 suivi de 100 zéros.
Google est l’invention de deux étudiants de l’université de Stanford, Sergey Brin et Larry Page. Au départ, leur idée était de présenter dans le cadre de leur thèse de doctorat, un algorithme de recherche suffisamment pertinent pour faire ressortir un site Web en fonction d’une thématique donnée. Ils firent donc leurs premiers essais au sein même de leur université et le succès fut tel auprès des étudiants qu’il énerva passablement les administrateurs systèmes du campus.
La start-up migrera ensuite dans la Silicon Valley et élira domicile dans un premier temps… Dans le garage d’un ami.
Puis tout s’enchaîne rapidement grâce à divers investissements conséquents. Le moteur déménagera à Palo Alto puis à Montain View qui est aujourd’hui son siège social définitif.Recherche Google
Dans les années 2000, leur principal concurrent en tant que moteur de recherche est Altavista. Leur stratégie est donc de le supplanter via le projet « BackRub », un logiciel qui a la capacité d’extraire les données d’un site Web pour en juger la pertinence globale et ainsi le classer en fonction d’un panel de mots clés.

Ce petit moteur universitaire a réussi en moins de dix ans l’exploit d’être indexé à l’indice S&P 500 (2006). Un expansion phénoménale qui ne s’arrête pas au classement de sites dans une sorte d’annuaire géant lié à un algorithme.

La firme développe en parallèle, toute une palette de services incluant des outils de création de contenus ainsi que des plateformes collaboratives.
Elle crée également une régie publicitaire basée sur l’achat de mots-clés appelée Adword (2000). Le principe est simple, les annonceurs font des enchères sur un terme précis et celui qui  l’emporte a le droit à la première place dans les résultats de recherche.C’est à partir du moment ou l’internaute saisira le mot-clé que l’annonceur paiera un coût par clic.

Google Adsense : rentabilisez votre site

Il est également possible pour le propriétaire d’un site Web d’intégrer des publicités à ses pages via la solution Adsense. À chaque clic d’un internaute, il gagnera de l’argent.
L’avantage de ce système est que chaque annonce publicitaire s’adapte à la thématique de la page sur laquelle elle est présente. Une page sur un produit de beauté et automatiquement ce service proposera des annonces liées à cette thématique.

Une suite complète de services via un compte Gmail

YoutubeShopping : l’e-commerçant a la possibilité d’exporter son catalogue produits de sa solution Prestashop ou Magento vers la plateforme du géant américain. Il diversifiera ainsi ses sources de vente.
Blogger : un outil de création de blog gratuit.
Youtube : le premier service au monde de partage de vidéo, acquise par la firme en 2006.
News : un accès à toute l’actualité.
Google Traduction : comme son nom l’indique, vous pouvez traduire n’importe quelle langue.
Classroom : apprentissage en ligne.
Drive : stockage et sauvegarde de vos médias : texte, photo, vidéo
Doc : création des documents : brochure, rapport, CV, feuille de calcul (équivalent d’Excel) à partir de nombreux modèles.
C’est une solution astucieuse pour celui qui souhaite se dispenser de logiciels payants telle que la suite Microsoft Office ou bien qui, pour des problèmes de place sur son disque dur préfère utiliser des services en ligne incluant un cloud.

Sheet : un outil très utile pour mettre en place un plan prévisionnel de comptabilité ou pour établir un business plan. Vous pourrez même gérer des listes de tâches.
Slides : je ne peut que vous conseiller cette solution pour créer des présentations sur une activité, un service, un portfolio, un album photo… L’enregistrement du document s’effectue sous différents formats : PowerPoint, PDF, etc.
Forms : Il passerait presque inaperçu et pourtant, c’est un incontournable pour son interactivité. A vous, la création de formulaires de questions-réponses avec case à cocher, etc.
Google Hangout : Système d’appel audio et vidéo.
Maps et Street View : consultation de carte géographique totalement interactive, l’internaute peut obtenir de nombreuses informations pratiques : adresse d’une entreprise, d’un commerce, description d’un lieu touristique, saisir un lien Web pour accéder à un contenu textuel, à une photo ou une vidéo.
Street View quant à lui à révolutionné le monde de la cartographie, avec la possibilité de se déplacer en 3D sur une route ou dans une rue.

Services payants

Play : plateforme multimédia complète. L’internaute pour une somme modique peut visionner un film ou acheter un titre musical tiré d’un album.

Livre : pour les personnes qui ont la flemme de tourner les pages, vous pourrez écouter l’ouvrage au format audio avec en prime, les voix d’acteurs célèbres comme Bernard Giraudeau ou Michel Tournier.

Mi-2008, Google employait près de 19 500 collaborateurs à temps plein. 72 053 en En 2017.

Maison mère : un cadre de travail idéal

 Googleplex, le siège social de la société a un temps été mis sur un piédestal pour ses conditions de travail idylliques : parc de 20 hectares, centre de loisirs avec piscine, déplacement en trottinette électrique dans ses locaux, cuisine gastronomique.
L’envers du décor fut les accusations dont la firme fut l’objet, notamment sur le non-respect des droits d’auteur de sa filiale Youtube. Également pointé du doigt, sa politique de cookies et l’analyse des courriers électroniques de ses utilisateurs par son service de messagerie Gmail, posant ainsi la question du respect de la vie privé.
Maintenant, reste à savoir si ces inconvénients côté utilisateur ne sont pas moins importants que les facilité qu’offrent Google à des millions d’utilisateurs à travers le monde. Le débat est ouvert.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *