Infodivertissement : lorsque l’information devient un show


L’apprentissage sur le Web : se former de façon ludique

La multiplication des médias et des sources d’information à partir de l’audio et de la vidéo ont singulièrement transformé notre manière de nous cultiver et de nous divertir.

Aujourd’hui, bon nombre de TV sur le Web tel que Canal Savoir, ou celles proposées à travers la plateforme YouTube permettent d’apprendre tout un tas de choses sous l’angle du divertissement. Les champs d’apprentissage sont infinis : cours de cuisine, guitare, dépannage informatique…

  • Bricolage avec Robert est l’une des chaînes les plus suivies sur YouTube pour les gauchistes de la truelle.

La télévision à même consacré des reportages sur des personnes qui ont pu construire leur maison de A à Z grâce à ces vidéos explicatives.Infodivertissement

Infodivertissement : légère est l’actualité

Le terme infotainment ou infodivertissement fait référence à un mélange de reportage factuel et de divertissement.
L’infodivertissement est entré dans notre vie quotidienne au point d’influer sur la façon dont les médias nous informent aujourd’hui, s’éloignant notamment des valeurs de l’information traditionnelle, certes austère, mais dénué d’émotion et par conséquent objective.

Aujourd’hui, l’information factuelle sous l’angle de l’infotainment est en quelque sorte saupoudré d’ingrédient tel que le sexe ou le scandale et traité avec une esthétique cinématographique qui lui donne un côté spectaculaire et proche de la fiction.

Faites entrer l’accusé a tenter ce mélange des genres. Affaires criminelles oui, mais divertissement également en jouant sur la voix des conteurs Christophe Hondelatte et son acolyte Dominique Rizet ainsi que sur les hombres et lumière d’un local industriel un peu glauque.

Jean-Marc Morandi lui, a accentué le phénomène en matière d’histoires sordides, mais avec infiniment moins de talent.
Les émissions telles que On est pas couché ont largement été influencées par Thierry Ardisson. Que l’on aime ou pas le personnage, c’est à mon sens le seul qui ait su faire preuve d’inventivité et d’innovation en matière d’infodivertissement. Ses meilleures émissions furent incontestablement Paris Dernière, Rive droite / Rive gauche, Tout le monde en parle.

Un problème s’est réellement posé lorsque le divertissement a pris le pas sur l’information. On peut citer dans cette veine Touche Pas Mon Poste (TPMP). Une nouvelle génération de journalistes, plus proche en réalité du mannequin-présentateur est apparu à l’antenne, proposant des sujets prétextes à des débats entre invités. La narration factuelle a été supplantée par un discours diégétique qui a relégué les sujets d’importance au rang des bonnes blagues.

Le téléspectateur est paradoxalement demandeur de ce type de programme et à la fois lucide sur cette baisse de qualité de l’information à la télévision.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.