Passages piétons aux couleurs LGBT dans le Marais à Paris

Bon nombre de personnes dont je fais parti considère l’homophobie comme un fléau. Chacun est libre de vivre avec qui il /elle l’entend et de se marier avec la personne de son choix. Cette position n’est point négociable. Jamais je ne calculerai ni les orientations sexuelles, religieuses ou la couleur de peau d’une personne.Passage piéton LGBT

Il faudrait vraiment qu’elle me mette sa différence en étendard et me proclamant à haute voix : « tu vois, moi je suis un, une… »… Je me dirai alors que j’ai en face de moi un(e) imbécile.

Si sur le fond, l’aparté est refermé, je m’étonne sur la forme que les services publics de la ville de Paris se soient inscrits dans le paysage de l’association LGBT en dessinant des passages piétons à leurs couleurs.

La mairie de Paris n’a pas trouvé mieux que de mener cette action dans le quartier du Marais où sont présents de nombreux bars homosexuels. N’y voyez aucun fichage quelconque

Si on transpose cette initiative au racisme ordinaire, Anne Hidalgo devrait donc autoriser que les passages piétions d’un quartier à majorité africaine soient repeints en noir, un quartier asiatique coloriés en jaune.

Et pourquoi ne pas appliquer cette mesure à un quartier juif ou musulman pendant qu’on y est. Des étoiles sur le bitume rue des Rosiers, et des croissants rue de la Goutte-d’Or ?

À ce rythme, chacun pourra créer une association de défense de, et revendiquer que telle zone géographique soit marquée avec ses propres signes distinctifs.

Problème : si l’identité visuelle est de couleur foncée, rien ne garantie en pleine nuit de traverser correctement dans les clous, faute de pouvoir distinguer correctement les bandes signalétiques. À pied totalement bourré  bonjour les dégâts et en voiture, t’imagines même pas ! 

Signalisation LGBTSi les passages piétons sont peints en blanc depuis que la voiture existe, c’est tout simplement parce qu’ils sont davantage visibles, eh banane !

Anne Hidalgo de par cette initiative lumineuse est en train de réinventer la signalisation routière aux couleurs LGBT. Et la préfecture de Police apparemment de donner son aval pour une telle initiative. La mairesse en grande pompe a profité de la Marche des Fiertés pour annoncer la bonne nouvelle.

Fierté de quoi, d’abord. Devrait-on être fier d’être hétéro, gays, noir, arabe, juif, lesbiennes, trans, intersexes ?

Communautariste et racisme ordinaire, lorsque tu nous tiens. Il n’y a aucune raison valable qui mériterait que l’on soit fier de ce que l’on est naturellement.

Insupportable, cette fierté en « réaction de », pour marquer sa différence. À ce petit jeu, la Marche des Fiertés des blancs signifierait que toute personne d’une autre couleur serait la bienvenue, à condition de rester à sa place ? Plus débile tu meurs, notre société est en train de se bouffer de l’intérieur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.