Acides aminés, protéines, enzymes… Quésaco ?


Les protéines : la base de la vie

La fabrication des protéines s’effectue à partir des acides aminés. Les protéines sont la combinaison de divers acides aminés avec des substances non protidiques. Elles appartiennent à l’une des 3 grandes catégories de molécules qui caractérise la matière vivante avec les lipides (graisses) et les glucides (sucres).

Elles interviennent à la fois dans la construction de l’organisme et sous forme d’enzymes, des substances servant de catalyseur aux diverses réactions chimiques qui se produisent chez les êtres vivants.

L’être humain peut synthétiser un certain nombre d’acides aminés à l’exception de 8 d’entre eux. Ces acides aminés dits essentiels doivent être apportés par l’alimentation ! Ce sont la lysine, la méthionine, la leucine, la phénylalanine, la thréonine, la valine, l’isoleucine et le tryptophane.

Les acides aminés

Lysine

  • Indispensable pour la croissance et au développement des os chez l’enfant.
  • Favorise l’absorption du calcium chez l’adulte.
  • Participe à la production d’anticorps.
  • Précurseur de la carnitine.
  • Contribue au métabolisme des glucides.
  • Favorise l’absorption des graisses.
  • Impliqué dans la formation du collagène

Des recherches en cours tendent à déterminer dans quelle mesure la Lysine pourrait réduire rapidement et de manière significative la plaque d’athérome. On sait en outre que la lysine favorise la masse musculaire, aide à prévenir les problèmes de stérilité, contribue à abaisser le niveau des triglycérides sériques et pourrait avoir une influence sur le traitement de l’Herpès.Acides aminés

Méthionine

  • Puissant antioxydant.
  • Participe à l’élimination des substances graisseuses du sang.
  • Aide à l’élimination des métaux lourds de l’organisme.
  • Contribue à la santé de la peau, des cheveux et des ongles.
  • Important pour rendre l’acide folique disponible.
  • Renferme du soufre nécessaire à plusieurs processus organiques
  • Prévient l’athérosclérose.
  • Peut aider à réguler le système nerveux étant donné qu’il participe à la synthèse des neurotransmetteurs.

Leucine

  • Stimule la synthèse des protéines dans les muscles.
  • Stimule la libération de l’insuline, et réduit le niveau de glucose sanguin
  • Favorise la synthèse de l’hormone de croissance.

Phénylalanine

  • Nécessaire à plusieurs processus biochimiques dont la synthèse des neurotransmetteurs cérébraux.
  • Favorise la vivacité intellectuelle, la mémorisation.
  • Précurseur de la Tyrosine, elle-même précurseur de plusieurs neurotransmetteurs (L-dopa, Adrénaline, Noradrénaline).
  • Réduit l’appétit des boulimiques.
  • Possède une action analgésique.

Thréonine

  • Précurseur de la glycine et sérine.
  • Participe à la formation du collagène, de l’élastine et de l’émail des dents
  • Prévient l’accumulation de lipides dans le foie.
  • Participe au bon fonctionnement intestinal et à la digestion.

Valine

  • Possède un effet stimulant.
  • Constitue une source d’énergie pour les muscles.
  • Participe à la réparation des tissus.

Isoleucine

  • Nécessaire à la formation de l’hémoglobine.
  • Stabilise et régule le niveau de glucose sanguin
  • Participe à la production d’énergie.
  • Constitue une source d’énergie pour les muscles
  • Améliore le niveau d’endurance.

Tryptophane

  • Exploité par le cerveau avec d’autres vitamines et minéraux pour produire un neurotransmetteur, la sérotonine, qui régule et favorise le sommeil.
  • Anti-dépresseur naturel.
  • Aide à stabiliser l’humeur.
  • Stimule la libération de l’hormone de croissance.
  • Réduit les besoins en glucides et élève le niveau de glucose sanguin.

Ceci vous donne un petit aperçu du rôle important que jouent les acides aminés essentiels que nous devons absorber dans notre alimentation pour favoriser un bon équilibre de notre organisme.

Un dérivé d’un acide aminé : la créatine

La créatine fut découverte par un chimiste français, Michel Chevreul en 1935. C’est un dérivé d’un acide aminé naturellement présent dans notre organisme, principalement dans le cerveau et les fibres musculaires.

La créatine est synthétisée par le corps à partir de 3 acides aminés : l’arginine, la gycine et la méthionine. Elle joue un rôle important dans l’apport d’énergie aux cellules musculaires, favorisant notamment la contraction des muscles.

La créatine est également présente dans notre alimentation, principalement dans les viandes, les poissons et à un degré moindre dans les végétaux.

Propriétés
Améliore légèrement le rapport masse musculaire/masse adipeuse lors des séances sportives de courtes durées.

À savoir : de très nombreux produits naturels sont riches en acides aminés. Renseignez vous !

Les protéines : elles constituent la substance de nos tissus

Une protéine (du grec protos = premier) est une macromolécule constituée par une très longue chaîne d’acides aminés. Il existe plusieurs milliers de familles de protéines, elles sont les substances constituantes de nos tissus. Leur rôle est de permettre la croissance des enfants et la régénération cellulaire des adultes.

L’important pour un régime sportif ou minceur sera de faire le bon choix parmi les protéines (régime protéines). Une conclusion s’impose : ni trop (risque de toxémie) ni trop peu (carence préjudiciable à la régénération cellulaire).

Les protéines issues de notre alimentation proviennent de deux sources :

  • Animale : viande, poisson, fromage, œuf.
  • Végétale : céréales complètes, légumineuses, fruits.

Enzymes : leurs fonctions dans l’organisme

Les enzymes sont des protéines, c’est-à-dire de très grosses molécules (macromolécules) constituées d’un enchaînement de « briques » élémentaires, les acides aminés. Ils sont au nombre d’une vingtaine chez les êtres vivants à constituer les enzymes.

Certains enzymes transforment des nutriments complexes en énergie, d’autres fabriquent les matériaux nécessaires à la cellule, etc.

Les enzymes jouent un rôle de catalyseur, purifient le sang, aident à la digestion, favorisent l’élimination des toxines. Elles participent à la santé de nos cellules.

Les enzymes sont classés en fonction des réactions qu’elles catalysent. Elles sont désignées par le nom du substrat transformé, suivi du suffixe « -ase ». Il s’agit souvent de réactions de transfert : d’électrons (oxydoréductases) ou de groupements chimiques (transférases, hydrolases, isomérases).

Les enzymes les plus importants du blé sont : la protéase et l’amylase ou diastase. Une farine contenant une activité amylasique normale donnera une pâte qui aura un levage plus facile qu’une pâte contenant une quantité pauvre de cet enzyme.

Les enzymes sont régulièrement utilisés pour la transformation de produits alimentaires afin d’en améliorer le goût, l’apparence ou la valeur diététique. Les enzymes sont présents dans tous les aliments crus, y compris les viandes. Le lait cru par exemple contient une lipase qui aide à la digestion des graisses. Une alternative à la consommation de produits crus est l’utilisation d’enzymes sous forme de compléments alimentaires.

Coenzyme Q10

Origine
La coenzyme Q10 fut isolée pour la première fois dans les années 50, à partir de mitochondries extraites de cœur de bœuf. Elle est présente dans toutes les cellules du corps et possède une fonction quinone. On en trouve dans l’huile de foie de poisson, les abats et les céréales complètes. Elle se comporte comme un antioxydant soluble dans les graisses.

Propriétés
On l’a prescrit pour diminuer modérément la pression artérielle, en cas d’insuffisance cardiaque. La supplémentation en coenzyme 010 est délicate et doit se faire sous contrôle médical.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.