Un média de réflexion et d’opinion ouvert sur le monde


Extraverti : plus qu’une définition, c’est un état d’esprit !

Blog politique, identitaire, contestataire ?  Il y en a vraiment pour tous les goûts sur le Web.  L’important est de pouvoir identifier sa tonalité assez vite. Notre site Web se positionne comme un média d’opinion indépendant, ouvert au débat. 

Beaucoup de gens se trompent sur la définition du terme extraverti. Au sens strict, il désigne une personne tournée vers l’extérieur.
On doit les termes introverti et extraverti à Carl Gustav Jung qui décrivait deux états. L’un auto-centré et l’autre légèrement cintré… non je déconne.

Le maître décrit ces deux attitudes dans un ouvrage qu’il écrivit en 1920 : Types psychologiques. Définition du mot extraverti

Un extraverti est tourné vers le monde, il recherche les interactions, la communication, l’échange avec les autres. S’il est intuitif, aimant agir de façon spontanée, sa qualité première est l’observation objective des choses qui l’entoure. Un milieu auquel il aime adhérer, car sa force réside dans sa capacité d’adaptation sociale.

Il est enthousiaste de nature, dynamique avec un goût prononcé pour l’action. Il apprécie les activités de groupe, il aime les manifestations publiques, fête, débats… À ses yeux, les énergies doivent circuler, la parole s’échanger. Il est en recherche permanente de nouveautés, il surfe sur les modes et les tendances.

Ses centres d’intérêt sont la politique pour plus de justice sociale, l’enseignement dans une optique de partager la connaissance.

Ouverture d’esprit

Extraverti.com est résolument ouvert à tous les sujets de discussion, sans parti pris aucun. Enfin presque !
Que l’on soit jaune, vert ou orange, peu importe ! Ici, on ne calcule jamais la couleur, seulement la personne qui est derrière. Nous préférons le multicolore au monochrome…

Croyances

Question religion, tant qu’elle reste dans le domaine de la sphère intérieure

Dans « 42, l’enquête ultime« , j’écrivais approximativement ceci : »La religion, c’est comme la cuisine ! On assaisonne ses croyances selon ses ingrédients culturels….

Et bien, c’est tout à fait ça ! La substantifique moelle de la foi est la même chez tous les êtres humains. On peut en discuter, mais avec du bon sens et sans prise de tête.

Politique

Notre ligne de conduite est d’être résolument et irréductiblement neutre politiquement. S’il y a des initiatives intéressantes, peu importe l’étiquette, nous la relayerons sur notre site Web. Il est souvent dit que les extrêmes se rejoignent. C’est un fait inconstatable que nous confirmons. Ils ont en commun d’être contre cette Europe du business au service de normes absurdes… Nous aussi.

Mœurs & Coutumes

Nous n’avons absolument rien contre le mariage homosexuel, chacun est libre de vivre comme il l’entend. Nous sommes contre les communautarismes. Plus nous nous mélangerons, moins il y aura de racisme. 

Trucs bizarres

Nous sommes résolument opposés au marché des mères porteuses. À ces pays riches qui s’achètent des ventres dans les pays pauvres. Une grossesse n’est pas monnayable. Tout comme nous trouvons insupportable toutes ces stars qui viennent faire leur shopping pour adopter leurs petits noirs ou leurs petits bridés. Qu’elles donnent plutôt de l’argent aux familles pour qu’elles puissent les élever.   

Environnement

Respect du vivant : les règnes animal, végétal et minéral participent de notre bien commun qu’est la vie ainsi que de nos existences respectives sur cette terre. Ils méritent le respect absolu.

Chasse et pêche :  nous ne sommes pas opposés à un indien d’Amazonie qui abat un animal d’une flèche parce qu’il doit subvenir aux besoins alimentaires de sa tribu. La chasse oui, si elle est éthique. Par contre la chasse à courre et autres méthodes barbares doivent être implacablement interdites.

Anecdote personnelle : lors d’un voyage en voilier avec mon beau frère, nous avions laissé filer une traîne… Après 10 minutes, bingo, un énorme thasard… et bien il m’avait sommé de le remettre à la mer. Pourquoi ? Lorsque l’on est deux, on pèche pour deux. Le beauf avait raison, il faut respecter ce que la mer nous donne et lui redonner ce dont on a pas besoin.

Misère et inégalités

Sur le blog extraverti.com, nous dénoncerons sans vergogne : les injustices fondamentales, les lois iniques, l’avidité financière basée sur l’exploitation de l’autre afin d’en faire bénéficier un cercle restreint.

Nous désignons le complexe militaro*- économique qui joue sur sa puissance de feu et sur l’intimidation pour mettre au pas des pays et des sociétés entières : 

  • En font parties, ces personnes avides qui vendraient père et mère, on les rencontre sur tous les continents et à travers toutes les religions.
  • Elles sont reconnaissables à la façon dont elles creusent les inégalités, engendrant aigreur et frustration.
  • Elles poussent à la violences et aux flux migratoires contre-nature. Pourquoi des personnes quittent-elles une terre qu’elles chérissent plus que tout au monde, si ce n’est en désespoir de cause. Qui sont ces gens qui créent ce désespoir ? En se posant les bonnes questions, on obtient des réponses justes.

* Je n’ai absolument rien contre le militaire qui défend son pays contre une agression extérieure. Dans l’absolu, l’action militaire ne devrait être que défensive. En ce sens, un soldat sommeil en chacun de nous.

Proscrire les généralités

Il ne faut juger les personnes qu’au cas par cas. Individuellement. L’être humain étant infini, il y a autant de possibilités que vous risquiez de vous tromper sur son compte. 

Déclinez cela à sa couleur de peau ou à sa religion et vous vous retrouvez dans la position du roi qui demanda à l’inventeur du jeu d’échecs quelle récompense il souhaiterait en échange de sa création. Sissa de son nom, lui demanda juste un peu de blé, mais à lui donner de la façon suivante : 1 grain sur la première case de l’échiquier, 2 sur la deuxième, 4 sur la troisième et ainsi de suite jusqu’à la 64eme case.

On réduit trop souvent « l’autre » à un dénominateur commun alors qu’il est composé d’une infinité de paramètres. Les apparences sont trompeuses…

Presse, médias et télévision

Pourquoi 99% des chaînes d’information en continu proposent strictement les mêmes sujets ? Parce que sous couvert de pluralisme, le complexe militaro-économique a besoin des mêmes relais pour nous bourrer le crâne avec leurs propagandes.

LCI, France 24, CNews, BFM TV, Franceinfo devraient fusionner une bonne fois pour toute afin de diffuser la voix de leur maître en toute transparence. Il faut arrêter cette hypocrisie.

Lors des réclames, il suffit d’observer l’identité des annonceurs et vous saurez quels intérêts ces chaînes d’infos défendent véritablement. Les profits au bénéfice de quelques-uns.

En matière de télévision et de presse, tout n’est pas a jeter, bien entendu et nous ne croyons pas à la théorie du complot.

Il y a des programmes remarquables sur ARTE, Planète+ ou France 2. Notamment l’excellent magazine d’Élise Lucet : Cash Investigation. L’émission Infrarouge est également d’un très bon niveau. Mais il faut rester vigilant.

Nous avons vite fait de nous faire écraser par ces sociétés spécialistes du racket organisé qui se distribuent les bons postes et les marchés publics sur notre dos. Par avidité et égoïsme.

Non, être riche n’est pas une tare !

Sur Extraverti nous considérons qu’il n’y a pas de honte à être riche. C’est seulement la façon d’y parvenir qui pose problème. Ne soyons donc pas complètement obtus. Des personnes comme Bill Gates qui ont décidé de léguer la quasi totalité de leur fortune à des œuvres de charité, nous disons bravo.

Être riche n’est pas une tare, à condition de partager avec les plus démunis. Pour un Bill Gates, combien de pourris ?
Est-ce que le magnat du luxe et du pinard, Bernard Arnaud suivra l’exemple ? Est-il normal qu’une personne parachutée à la tête d’une entreprise rafle des dizaines de millions d’euros au bout de quelques années en dividendes et en primes de licenciement et ce, bien qu’elle n’ait jamais donner aucune valeur rajoutée à l’entreprise, si ce n’est d’avoir mis en place des plans de licenciement ?  
La moral de l’histoire, c’est que l’argent ne fait pas le bonheur. Même les milliardaires se suicident…  

Sports et football

Sur extraverti.com, tous les sports sont dignes d’intérêt. Je vous vois venir…le football est pourri par la finance ! C’est vrai, personne ne peut dire le contraire seulement cette situation n’est pas le fait des footballeurs.

Les seules responsables sont ces personnes liées à la bulle militaro-économique que je critiquais plus haut. Un footballeur est un artiste et nous sommes persuadés que si on lui proposait un salaire de smicard, il l’accepterait. La passion n’a pas de prix.