PSG – Chelsea


Une impression mitigée et pas rassurante pour l’avenir du PSG en Champion League, même si je suis persuadé qu’il possède l’effectif pour la remporter.
Comment peut-on être à ce point intimidé, regarder jouer son adversaire la peur au ventre durant 45 minutes ? A se la rabattre sur l’épaule gauche ! 10 fillettes apeurées hormis Lavezzi, alors que l’on attendait des guerriers ? C’est étonnant de la part d’un club qui a mis un paquet biftons pour obtenir ce qui se fait de mieux sur le papier.
L’aspect psychologique a sans doute joué dans l’avant match, ce qui me fait douter du coaching de Laurent Blanc dans son approche avec les joueurs. Naturellement trop de distant ? Pour espérer aller loin dans une telle compétition, cet aspect est primordial et il en incombe exclusivement à l’entraineur.
En seconde mi-temps ça a été un autre PSG. Décomplexé et entreprenant. Ça a du défourailler dans les vestiaires.

Les joueurs

Les meilleurs hier soir ont été Lavezzi et Jallet, incontestablement. Ibrahimovic a fait un non-match. Son trac s’est ressenti, un paradoxe pour un joueur à fort caractère. Il focalise tellement tout sur lui que cela à des répercussions négatives sur le rendement de l’équipe. Hier soir, il a contaminé tous ses coéquipiers avec sa frousse de mal faire. Ce côté égo centré peut au final s’avérer extrêmement préjudiciable L’équipe a paru libéré et a bien mieux joué après sa sortie.
A Chelsea, il y aura le feu lors des 20 premières minutes. Si on a le PSG des 15 dernières de la première mi-temps, le 2-0 n’est pas improbable. Surtout avec Mourhino à la baguette… On attend donc 11 spartiates la semaine prochaine !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *