Les assistés au RSA, vous allez me récurer les WC


Trouver un emploi pour une personne qui est au RSA, c’est un peu comme faire le pèlerinage de Compostelle en tongs….

« Ordures d’assistés qui touchez les minima sociaux à rien foutre ! Sachez que si je sui élu, je vous mettrai au pas à raison d’un jour de travail d’intérêt général  pas semaine. Je vous le dis, la cour et les chiottes de la Mairie, vous allez les récurer ».

C’est grosso modo le créneau de Nicolas Dupont-Aignan ou encore Laurent Wauquiez pour lutter contre l’assistanat. 

 Bon allez, faisons une petite mise au point vis à vis de cette caste politique complètement déconnectée de la réalité des français :  

Ces gens que vous désignez comme des assistés sont pour la majorité… d’abord victime du chômage.  J’en connais qui ont postulé pour un emploi plus de… 600 fois, conclu de cette façon :

– « Après une étude très attentive de votre dossier, je suis au regret de ne pas pouvoir lui réserver une suite favorable, malgré tout l’intérêt qu’il présente… ».  Bande d’hypocrites !

Calcul du RSA et travail d’intérêt général

Croyez-vous, Messieurs,  que 536,78 € (montant du RSA) par mois pour une personne seule serait une telle somme qu’elle devrait donner en échange 1 journée de travail par semaine, soit :

  • 8 heures X 4 semaines  =  312, 32 € (en se basant sur le taux horaire du SMIC en brut) ?

A travers ce genre de propositions, vous réinventez une nouvelle forme d’esclavagisme !
Car à vous entendre, une personne aux minimas sociaux devrait donc justifier de 32 heures de travail pour avoir le privilège de percevoir en réalité la somme de… 224,36 € ?

Ben oui, vous qui êtes sortis des grandes écoles, le calcul est le suivant : 

536,78€ /montant RSA  – 312,32€ / base SMIC  = 224,36€

Monsieur Dupont-Aignan,ce serait donc pour vous un luxe de vivre avec 536,78€ par mois ? Personne au RSA

Que reste t-il de cette somme après avoir payé le loyer, la nourriture, les produits ménagers, les vêtements, EDF-GDF, l’eau, Internet, les transports, l’entretien auto, les assurances diverses, l’essence et j’en passe ?

Pensez-vous que ces gens là se la coulent douce avec pour perspective de partir en vacances au mois d’août ? 

Le RSA permet t-il de cotiser pour sa retraite ?  Votre proposition tient t-elle compte de cet aspect ?

Toute personne ne justifiant pas d’un certificat médical et qui refuserait le « job » qui lui serait proposé aurait par conséquent les vivres coupés ?

Combien de familles se retrouveraient à la rue ?

Un couple d’agriculteur contraint d’être au RSA et qui travaille 50 heures par semaine à fonds perdus, à ceux là, faute de justificatif médical,  vous leur couperiez aussi l’oxygène ?

Sachez qu’une personne au RSA cache bien souvent sa situation à ses proches. Par pudeur… Vivre pauvre, c’est vivre caché et vous souhaiteriez le mettre à poil, en le réquisitionnant ainsi :

– Toi ,le gueux tu vas te bouger le cul. Tu me fais toutes les vitres de la mairie et après tu me lustres l’escalier !

On croit rêver avec ce genre de proposition ! Non Messieurs, Le RSA, c’est le minimum que l’État doit versé au titre de préjudice moral.  Car toutes ces « glandouilles » que vous désignez de la sorte ne rêvent que d’une chose : obtenir un emploi stable et cotiser pour leur retraite, ce qui n’est pas le cas avec les minima sociaux.

Chômage : une responsabilité politique

Bon nombre de personnes au RSA devraient porter plainte contre l’État et le Ministère du Travail et de l’Emploi  qui sont  les premiers responsables de leur situation. Tous ces gueux que vous pointez du doigt sont parfaitement identifiés puisque tous inscrits à Pole emploi et absolument rien ne leur ai proposé ! Et vous osez parler d’assistanat ?

Tournez vingt fois la langue de votre bouche avant d’avancer de telles mesures ! Iniques dans tous les sens du termes.

Plutôt que de vous attaquer à ces victimes de la précarité, attaquez vous à ses causes.

Que vous  proposiez un travail à un RMIste, en tenant compte de son parcours professionnelle et que celui ci refuse, là je pourrais vous entendre. À cette seule condition !

Lui trouver un emploi ?  Faites comme le fisc

Il y a l’annuaire inversé pour retrouver n’importe quel numéro de téléphone, le « ministère du Chômage » devrait procéder ainsi pour détecter tous ces talents qui vivent dans le dénuement le plus complet et qui mériteraient un CDI.

Le fisc traque bien toute personne en défaut de paiement, où qu’elle soit, pourquoi l’État ne procède t-il pas ainsi pour donner du travail à tous, quitte à infliger des amendes à ces entreprises qui pourraient embaucher et qui ne le font pas ? Secteur d’activité par secteur d’activité !
Je propose que l’on mette en place une amende pour défaut de solidarité ! Dupont-Aignan et Wauquiez c’est le combat de Dupont et Dupont…
Aujourd’hui, tu as autant de chance de trouver un emploi que de gagner à un jeu de grattage !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.